Alors qu’elle magasinait dans un magasin H&M, une cliente a été prise en flagrant délit alors qu’elle dissimulait des bijoux dans sa sacoche. La valeur des biens volés était de 229,00$. Elle a donc fait face à des accusations de vol (334b) ii) Code criminel) et de recel ( 354(1a) Code criminel). Une personne coupable de vol au Canada risque de se voir imposer un dossier criminel, en plus de la sentence qui pourrait être donnée par le juge. Or, la cliente avait un statut d’étudiant au Canada, et elle devait faire une demande pour renouveler son permis d’études. Elle devait également faire une demande de résidence permanente dans un futur proche. Avec un dossier criminel, elle risquait de voir son permis d’études révoqué et son statut au Canada compromis. La défense lui a suggéré de s’inscrire dans un programme pour femmes accusées de vol à l’étalage. Ce programme étant disponible à la Cour Municipale de Montréal. Une fois le programme complété, des négociations avec le procureur de la Couronne ont permis d’en venir à une entente d’absolution inconditionnelle suite à un plaidoyer de culpabilité sur le chef de vol, et une donation de 400$ à un organisme. L’entente a été entérinée par le juge, et la cliente a pu éviter un dossier criminel ainsi qu’un risque de déportation.